Promo 2009/2012

Bonjour et Bonne visite Smile

    UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 27/07/2009
    Age : 32
    Localisation : Armentieres

    UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus Empty UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus

    Message  Admin le Mar 15 Déc - 22:37

    La différenciation cellulaire et les tissus

    Chez la plupart des organismes multicellulaires, toutes les cellules ne sont pas identiques:
    o Cellules spécialisées
    o Fonctions spécifiques

    Spécialisation des cellules:
    o Fonctionnement de l’organisme (« division du travail »)
    o Coopération des différents types cellulaires les uns avec les autres
    o Si destruction ou lésion d’un groupe de cellules indispensables à possibilité de conséquences graves (voire fatales) pour les autres cellules et l’ensemble de l’organisme
    Tous les types cellulaires dérivent d’une seule cellule-œuf fertilisée, grâce au processus de différenciation cellulaire ou cytodifférenciation
    A partir de cette cellule et au cours du développement embryonnaire: apparition de plusieurs lignées de cellules, différant par leur forme, leur position et leurs fonctions
    Tous les types cellulaires dérivent d’une seule cellule-œuf fertilisée, grâce au processus de différenciation cellulaire ou cytodifférenciation
    Différenciation cellulaire = ensemble des processus aboutissant à l’acquisition par une cellule donnée de structures et de fonctions spécialisées
    L’organisme humain est composé de nombreux types cellulaires:
    o Cellules musculaires (myocytes)
    o Cellules hépatiques (hépatocytes)
    o Cellules intestinales (entérocytes)
    o Cellules du système nerveux (neurones)
    o […]

    Qu’est ce qu’un tissu?
     Ensemble de cellules ayant une structure semblable et qui remplissent des fonctions identiques
     Etude des tissus = histologie
     Dans notre organisme: enchevêtrement de 4 tissus primaires à « trame » du corps humain:
    o Tissu épithélial
    o Tissu conjonctif
    o Tissu musculaire
    o Tissu nerveux
    Chacun de ces tissus primaires se subdivise en un grand nombre de sous-classes ou variétés
     Les tissus forment les organes
     La plupart des organes contiennent les 4 types de tissu primaire
    La disposition des tissus détermine pour chaque organe:
    o Sa structure
    o Ses capacités fonctionnelles
    Autre dénomination: épithélium (epi: sur, dessus)
    « Feuillet de cellules jointives, juxtaposées, solidaires les unes des autres par des systèmes de jonctions et séparées du tissu conjonctif sous-jacent par une lame basale »
     Les cellules épithéliales possèdent des formes et des dimensions très variées
     2 types de fonctions principales:
    o Forment le revêtement des cavités de l’organisme ainsi que la surface du corps: épithéliums de revêtement
    o Constituent des éléments glandulaires: épithéliums glandulaires
    Soit regroupés en organes (foie, pancréas)
    Soit associés à un épithélium de revêtement (glandes de la muqueuse digestive ou respiratoire)
     Les épithéliums de revêtement
    o Organisme entièrement limité par le revêtement cutané (peau) à interface entre le monde extérieur et le milieu intérieur: épiderme
    o Différents types de cavité dans l’organisme:
     Cavités prolongeant l’extérieur
     Voies aériennes, tube digestif, voies urinaires, voies génitales
     Epithéliums de revêtement: « épithélium »
     Cavités closes
     Cavités cardiaques et vasculaires
     Epithéliums de revêtement: « endothéliums »
     Cavités coelomiques
     Cavités pleurales, péritonéale et péricardique
     Epithéliums de revêtement: « mésothéliums »
     Les épithéliums de revêtement
    o Caractéristiques
     Abondance des cellules
     Cellules épithéliales serrées les unes contre les autres
     Une ou plusieurs couches cellulaires
     Infime quantité de liquide interstitiel dans les étroits espaces séparant ces cellules
     Système de jonctions étanches et adhérentes
     Ajustement des cellules épithéliales les unes aux autres via de nombreux points d’attache latéraux
     Cohésion des cellules entre elles (« solidaires »)
     Cohésion des cellules avec les constituants de la matrice extra-cellulaire sous-jacente
     Formation de feuillets continus
     Polarité des cellules
     Répartition particulière des organites
     Surface apicale tournée vers l’extérieur ou vers la lumière de la cavité
     Surface basale dirigée vers le tissu conjonctif sous-jacent et reposant sur une lame basale
     Répartition particulière des organites
     Surface apicale
     Surface libre exposée à l’extérieur de l’organisme ou à la cavité d’un organe interne
     Certaines surfaces apicales sont lisses
     Pour la plupart: portent des microvillosités, des stéréocils ou des cils:
     Microvillosités: épithélium intestinal (« bordure en brosse »). Augmentation +++ de la surface apicale d’où une plus grande surface d’absorption
     Stéréocils (microvillosités très longues): épithélium de l’oreille interne
     Cils: épithélium respiratoire. Propulsion de substances le long de sa surface
     D’autres enfin sont recouvertes de kératine: substance imperméable à barrière physique
     Surface basale
     Rattachée au tissu sous-jacent
     Repose sur un mince feuillet de soutien: lame basale ou lame dense:
     Feuillet acellulaire adhésif
     Constitué principalement de glycoprotéines sécrétées par les cellules épithéliales
     Soutien de tissu conjonctif
     Innervation mais avascularité
     Cellules épithéliales nourries par des substances qui diffusent à partir des vaisseaux sanguins (capillaires) contenus dans le tissu conjonctif sous-jacent
     Régénération
     Présence de cellules souches capables de se diviser rapidement pour remplacer les cellules mortes
     Importance +++ car phénomènes d’abrasion ou d’agression par des substances nocives (bactéries, acides , fumée…)
    o Nombreuses fonctions
     Protection
     Grâce à la cohésion des cellules entre elles
     Renforcée si présence de kératine ou si sécrétion de mucus
     Absorption
     Filtration
     Excrétion
     Sécrétion
     Réception sensorielle
     Epithélium cutané:
    o Protection des tissus sous-jacents contre les lésions mécaniques et chimiques et contre l’invasion bactérienne
    o Présence de terminaisons nerveuses: réaction aux divers stimuli atteignant la surface de la peau (pression, chaleur…)
     Epithélium qui tapisse le tube digestif:
    o Spécialisé dans l’absorption de substances
    o Cellules épithéliales de l’estomac: sécrétion de mucus à protection +++
     Epithélium rénal:
    à Polyvalence +++ (excrétion, absorption, filtration, sécrétion)
    o Classification
    • Selon 3 critères:
    - Nombre de couches cellulaires
    - Forme des cellules
    - Différenciation de certaines cellules
    • Selon le nombre de couches cellulaires
    - Epithéliums simples
    o Une seule couche de cellules
    o Pôle apical en contact avec l’extérieur
    o Pôle basal repose sur la lame basale
    o Barrière mince: pas de rôle protecteur
    o Caractéristique des organes ayant des fonctions d’absorption, de sécrétion et de filtration
    - Epithéliums stratifiés
    o Superposition d’au moins 2 couches de cellules
    o Une seule couche repose sur la lame basale
    o Couche la plus profonde: habituellement la couche germinative de régénération
    o Rencontré dans les endroits ayant besoin d’être protégés contre la friction (ex: surface de la peau, intérieur de la bouche…)
    - Epithéliums pseudo-stratifiés
    o Paraissent posséder plusieurs couches de cellules
    o En réalité: un prolongement de chaque cellule repose sur la lame basale
    o Le pôle apical n’atteint pas toujours la surface de l’épithélium

    Selon le nombre de couches cellulaires
    Selon la forme des cellules
    - En coupe transversale: toutes les cellules épithéliales ont 6 côtés à ajustement très étroit des cellules les unes aux autres
    Selon la forme des cellules
    - En coupe transversale: toutes les cellules épithéliales ont 6 côtés à ajustement très étroit des cellules les unes aux autres
    - Variation de la hauteur:
    àCellules squameuses ou cellules pavimenteuses
     Cellules aplaties, aspect d’écailles
    àCellules cuboïdes
     En forme de boîte
     Hauteur ± largeur
    àCellules prismatiques ou cellules cylindriques
     En forme de colonne
     Environ 2 à 5 fois plus hautes que larges
    - Forme du noyau correspond à celle de la cellule
    Selon la différenciation de certaines cellules
    - Différenciation de 2 types:
     Différenciation de la membrane plasmique au pôle apical
     Cils vibratils
     Stéréocils
     Microvillosités
     Accumulation dans les cellules superficielles de substances particulières
     Kératine
     Les épithéliums simples
    Epithélium simple squameux
    • Les épithéliums simples
    Epithélium simple cuboïde
    • Les épithéliums simples
    Epithélium simple prismatique
    • Les épithéliums stratifiés
    Epithélium stratifié squameux
    • Les épithéliums stratifiés
    - Epithéliums stratifiés cuboïde et prismatique
     Tissus rares dans l’organisme, distribution limitée
     Cuboïde: conduits de certaines grosses glandes (glandes sudoripares, glandes mammaires)
     Prismatique: petites quantités au niveau du pharynx, urètre (homme)
    • L’épithélium pseudo-stratifié
    Epithélium pseudo-stratifié prismatique
     Retrouvé partout dans l’organisme
     Environ 15% de la masse corporelle
     Le plus abondant et le plus répandu des tissus primaires
     Retrouvé en quantités variables selon les organes:
    o Peau: constituant principal
    o Encéphale: très faible quantité
     4 grandes classes (et plusieurs sous-classes)
    o Tissu conjonctif proprement dit
    • Tissu conjonctif lâche
    • Tissu conjonctif dense
    o Cartilage
    o Tissu osseux
    o Sang
     Fonctions diverses:
    o Fixation et soutien
    o Protection
    o Isolation
    o Cas particulier du sang: transport de substances à l’intérieur du corps

     Eléments structuraux communs du tissu conjonctif:
    o Substance fondamentale
    o Fibres
    o Cellules

    • * S’insinue entre les cellules du tissu et les écarte parfois considérablement les unes des autres
    • * Permet au tissu conjonctif de soutenir du poids, de résister à des tensions importantes, de supporter des agressions
    Ce qui varie entre les grandes classes de tissu conjonctif: le type de cellules, le type de fibres, la proportion de fibres dans la matrice,…
    o Substance fondamentale
    • Matériau sans forme définie
    • Comble les espaces entre les cellules et retient les fibres
    • Composition:
    - Liquide interstitiel
    - Protéines d’adhérence (fibronectine, laminine, …)
     « Colle », permet aux cellules du tissu conjonctif de se fixer aux éléments de la matrice
    - Protéoglycannes
     Molécules qui attirent et piègent l’eau
     Donnent la consistance de la substance fondamentale (liquide, visqueuse)
    • Rétention de grandes quantités de liquide
    • « Tamis » moléculaire au travers duquel nutriments et autres substances dissoutes vont diffuser des capillaires aux cellules du tissu conjonctif, et vice versa
     Eléments structuraux communs du tissu conjonctif:
    o Fibres
    • Soutien +++
    • 3 types de fibres dans la matrice du tissu conjonctif:
    - Fibres collagènes
     Les plus abondantes
     Constituant principal: collagène (protéine fibreuse; ± 20 types différents)
     Fibres extrêmement robustes: grande résistance de la matrice à la traction
    - Fibres élastiques
     Elastine
     Fibres retrouvées dans des endroits où l’élasticité est essentielle (peau, poumons, paroi des vaisseaux sanguins)
    - Fibres réticulaires
     Abondance +++ dans les endroits où le tissu conjonctif s’unit à un autre type de tissu (ex: dans la membrane basale des tissus épithéliaux)
    o Cellules
    • Différents types cellulaires, propres à chaque type de tissu conjonctif:
    - Tissu osseux: ostéoblastes, ostéocytes
    - Tissu cartilagineux: chondroblastes, chondrocytes
    - Tissu conjonctif proprement dit: fibroblastes, fibrocytes
    - Sang: cellules souches hématopoïétiques, cellules sanguines matures
    • Autres types de cellules:
    - Cellules adipeuses (stockage des nutriments)
    - Divers types de globules blancs (macrophages +++)

     Les différents types de tissu conjonctif
    Le tissu conjonctif embryonnaire: mésenchyme
    o Le tissu conjonctif proprement dit
    Tissu conjonctif lâche, aréolaire
    Tissu conjonctif lâche, adipeux
    Tissu conjonctif lâche, réticulaire
    Tissu conjonctif dense, régulier
    Tissu conjonctif dense, irrégulier
    o Le tissu cartilagineux
    Cartilage élastique
    Cartilage hyalin
    Cartilage fibreux
    Le tissu osseux
    Le sang

     Principale composante du système nerveux (encéphale, moelle épinière et nerfs)
     Composé de 2 grands types de cellules:
    o Les neurones
    • Cellules nerveuses, hautement spécialisées
    • Unités structurales et fonctionnelles du système nerveux (plusieurs milliards)
    • Cellules excitables: produisent, conduisent et transmettent les influx nerveux (signaux électriques)
    • Cellules ramifiées
    • Prolongements cytoplasmiques à conduction de l’influx nerveux sur des distances considérables
    o Les cellules gliales (gliocytes)
    • Reste du tissu nerveux
    • Différents types; regroupées sous l’appellation « névroglie »
    • Petites cellules non conductrices
    • Isolation et protection des neurones (cellules fragiles)
    • « Colle nerveuse »

    Tissus musculaire
     Contiennent une très grande proportion de cellules
     Bien vascularisés
     Production des mouvements des membres et ceux de la plupart des organes internes (ex: mouvements du tube digestif)
     3 types de tissu musculaire:
    o Tissu musculaire squelettique
    o Tissu musculaire cardiaque
    o Tissu musculaire lisse
     Tissu musculaire squelettique:
    o Enveloppé de couches de tissu conjonctif dense
    o Formé par des cellules musculaires squelettiques
     Myocytes squelettiques ou fibres musculaires
     Cellules longues et cylindriques; renferment plusieurs noyaux
     Alignement précis de leurs myofilaments à aspect strié
    o Forme des organes appelés muscles squelettiques:
     Attachés aux os du squelette
     Constituent la chair du corps humain
    o Contraction des muscles:
     Tirent sur les os ou la peau
     A l’origine des mouvements qui animent le corps
     Tissu musculaire cardiaque:
    o Retrouvé uniquement dans les parois du cœur
    o Contractions à propulsion du sang dans les vaisseaux sanguins à irrigation de toutes les parties du corps
    o Cellules striées, mononucléées qui se ramifient et s’imbriquent les unes dans les autres
     Tissu musculaire lisse:
    o « Lisse » car stries non visibles
    o Tissu retrouvé dans les parois de tous les organes creux (sauf le cœur):
     Organes du tube digestif et des voies urinaires
     Utérus
     Vaisseaux sanguins
    o Fonction: faire avancer des substances dans l’organe (alternance contractions/ relâchements)

    Repartition des tissus
     Capacité de régénération variable +++ d’un tissu à l’autre
    o Régénération très facile:
    • Tissus épithéliaux (épiderme), tissu osseux, tissu hématopoïétique […]
    o Capacité de régénération limitée
    • Muscles lisses, cartilages […]
    o Aucune capacité de régénération fonctionnelle
    • Muscle cardiaque, tissu nerveux
    • Lésion àRemplacement par du tissu cicatriciel (fibrose)

    Le vieillissement des tissus
     Fonctionnement correct des tissus jusqu’au milieu de l’âge adulte (alimentation correcte, bonne circulation…)
     Avec l’âge:
    o Amincissement et fragilisation des épithéliums
    o Diminution de la quantité de collagène
    o ↓↓ efficacité de la réparation des tissus
    o Atrophie progressive des tissus nerveux, osseux et musculaires
    o ↓↓ efficacité circulatoire, apports alimentaires insuffisants…

    Bonne soirée et révisez bien!
    Céline
    avatar
    Invité
    Invité

    UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus Empty Re: UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus

    Message  Invité le Mer 16 Déc - 20:09

    Merci Cécé !!
    Pauline Canal
    Pauline Canal

    Messages : 14
    Date d'inscription : 29/10/2009
    Age : 31

    UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus Empty Re: UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus

    Message  Pauline Canal le Ven 18 Déc - 22:49

    merci ma Céline d'amour!!! mille merci!!!! dommage de ne pas t'avoir vu le dernier jour! No cheers

    Contenu sponsorisé

    UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus Empty Re: UE 2.1 C4 La différentiation cellulaire et la notion de tissus

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 17 Juin - 15:42